CRAMPES
Traitements, Descriptions, Symptômes, Diagnostic

 

Une crampe musculaire correspond à la contraction involontaire d'un muscle, sans relâche de la contraction. Dans la plupart des cas, une crampe musculaire s'accompagne d'un durcissement du muscle atteint par la crampe.

 

Crampe et spasme musculaire

Nos muscles se contractent et se détendent en permanence. C'est ce qui nous permet d'effectuer des mouvements, de nous déplacer en marchant ou en courant, de sauter, de saisir un objet, ...

Nos mouvements sont donc coordonnés et réfléchis, dans la plupart des cas. Car, un muscle qui se contracte involontairement et qui engendre un mouvement non-voulu est possible ! Ce genre de mouvement non-volontaire est appelé spasme. Dans le cas où le spasme devient énergique et perdure, le spasme "devient" alors une crampe.

 

 

 

Les crampes musculaires peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes. Une crampe musculaire peut se produire une ou plusieurs fois en un temps resserré et concerner une partie d'un muscle seulement ou sa totalité, voire concerner plusieurs muscles.

Les crampes musculaires sont très fréquentes dans le sens où tout individu connait ce phénomène musculaire au moins une fois dans sa vie. Les crampes sont plus fréquentes chez les adultes que chez les enfants ou adolescents et deviennent de plus en plus fréquentes avec l'âge.

Tous les muscles soumis au contrôle volontaire de l'individu, peuvent subir des crampes. Les parties du corps les plus souvent atteintes de crampes musculaires sont les jambes et les pieds.

Les autres muscles du corps, les muscles involontaires, c'est à dire ceux que l'on ne peut pas contrôler volontairement, comme les muscles des différents organes (cœur, utérus, paroi des vaisseaux sanguins, tractus intestinal, etc.) sont également soumis à des spasmes et à des crampes. Mais les conséquences de spasmes ou de crampes sur les muscles involontaires peuvent être sans commune mesure avec les spasmes et crampes des muscles volontaires : Nous ne les traitons pas dans ce site.

 

 

Causes des crampes musculaires

Les crampes musculaires sont considérées comme étant causées par des nerfs trop excités, qui stimulent trop les muscles.

Cette surexcitation des nerfs peut par exemple se produire après une blessure à un nerf ou à un muscle voire dans le cas d'une déshydratation ou encore en cas de carence en calcium, en magnésium, en potassium, etc.

Des carences dans certaines vitamines, comme la vitamine B1, la vitamine B5 ou la vitamine B6 sont également des causes d'apparition de crampes musculaires.

A noter que les crampes musculaires ne surviennent pas uniquement durant un effort, mais peuvent également apparaitre lors d'une période de repos : la nuit par exemple, lorsque l'on dort !

On note également qu'un certain nombre de médicaments peut engendrer des crampes musculaires, parmi lesquels :

  • Le Furosemide (diurétique)
  • Le Donépézil (Traitement de la maladie d'Alzheimer)
  • La Néostigmine
  • Le Raloxifène (Médicament pour prévenir l'ostéoporose)
  • La Tolcapone (Médicament pour la maladie de Parkinson)
  • La Nidédipine (Médicament pour l'angine de poitrine ou la tension artérielle)
  • Etc.

Certains médicaments permettant de faire baisser le taux de cholestérol sont également susceptibles d'entraîner des crampes musculaires.

 

 

Symptômes des crampes musculaires

Voici les principaux symptômes d'apparition d'une crampe musculaire :

  • Une douleur localisée à une partie de muscle, un muscle entier ou un groupe de muscles permettant un même mouvement
  • La sensibilité du ou des muscles impliqués
  • La fermeté, le durcissement du ou des muscles impliqués

Une crampe musculaire va perturber le fonctionnement des membres concernés par la crampe. Ainsi, si un muscle du bras ou de la main est soumis à une crampe musculaire, l'individu aura des difficultés à écrire (crampe de l'écrivain) ou à saisir un objet. Lorsque ce sont les muscles du mollet, des jambes ou d'un pied qui sont soumis à une crampe musculaire, l'individu aura des difficultés à marcher.

 

 

Traitement pour les crampes musculaires

Le premier traitement pour guérir une crampe musculaire est de se détendre et de détendre le muscle affecté. Ce traitement primaire de guérison de crampes musculaires va dons consister en des étirements, des massages et à une application de chaleur sur les muscles affectés.

Il s'agira ensuite de traiter d'éventuelles causes secondaires mais néanmoins sous-jacentes aux crampes musculaires en buvant de l'eau (en cas de déshydratation), en prenant un traitement hormonal ou encore en prenant une supplémentation en vitamines (en cas de carences par exemple), ...

En cas de répétition trop régulières de crampes musculaires, l'intervention d'un médecin est nécessaire afin d'analyser les antécédents, l'intensité, la localisation, la fréquence des crampes musculaires, ... et ainsi parvenir à tenter d'isoler la cause des crampes.

A noter que l'étude des médicaments/traitements que le malade prend, sera une de pistes examinées par le médecin. Certains médicaments ayant pour propriétés ("non-voulues") d'engendrer des crampes musculaires.

Enfin, des analyses de sang pourront également être prescrites afin de déterminer le plus précisément possible :

  • La présence d'une lésion musculaire, avec alors un niveau hors norme des enzymes musculaires (CPK, aldolase, LDH, ALT, AST)
  • Une carence en vitamine, avec un dosage des niveaux de calcium, de phosphore, de potassium et de magnésium
  • La fonction thyroïde

Notons pour finir qu'un neurologue pourra prescrire des tests  de Vitesse de Conduction Nerveuse (VCN) et un électromyogramme (EMG)

 

 

Médicaments pour les crampes musculaires

Certains relaxants musculaires peuvent être utiles pour détendre les muscles lors de crampes musculaires.

Notons également que des injections de doses thérapeutiques de toxine botulique (Botox) ont été utilisées avec succès pour traiter certains troubles musculaires spasmodiques, localisés à un groupe limité de muscles. Ces injections semblent être une bonne réponse au problème de spasmes et les effets peuvent durer plusieurs mois ou plus et l'injection peut être répétée.

 

 

Prévention contre les crampes musculaires

Afin d'éviter l'apparition de crampes musculaires, il est recommandé de s'échauffer avant toute activité physique et de s'étirer après cette même activité physique. Ces deux précautions auront au moins l'avantage d'éviter toutes les crampes musculaires liées à une activité physique intense.

Une hydratation adéquate avant, pendant et après l'activité physique, est également importante si l'on souhaite limiter le risque d'apparition de crampes musculaires, surtout si la durée de ladite activité physique dépasse une heure.

Par temps chaud, la fatigue excessive doit absolument être évitée. Le risque de crampes musculaires augmentant.

Lors de la grossesse d'une femme, la supplémentation en calcium et en magnésium permet de prévenir les crampes liées à la grossesse.

Notons enfin que dans de nombreux cas, la quinine potable (eau tonique) avant le coucher peut soulager les crampes musculaires nocturnes.

 

 

Danger des crampes musculaires ?

Attention, nous ne parlons dans ce site que des crampes musculaires pour les muscles volontaires.

Ainsi, pour les muscles volontaires, les crampes musculaires peuvent être très gênantes mais ne sont que des affections bénignes. L'importance d'une crampe musculaire reste limitée à l'inconfort et aux désagréments qu'elles causent.

Pour autant, celles et ceux qui connaissent des crampes musculaires persistantes ou sévères doivent impérativement consulter un médecin.

 

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant les crampes musculaires.

 

 

Les informations sur les crampes peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en prendre connaissance